• English
  • Français
  • Pascal Gingras - AKA : FJ/VOLUME DOUX, ANTI ONTO CHACHACHA - FANTOMATICA
    Pascal Gingras - AKA : FJ/VOLUME DOUX, ANTI ONTO CHACHACHA - FANTOMATICA
 

En continuité avec le projet La Joconde présenté à L’Œil de poisson en 2011, Pascal Gingras traite de la peinture et du dessin par l’intermédiaire de l’objet sculptural. Avec Anti-onto chachacha, l’artiste puise dans un vocabulaire riche en codes pour tenter de brouiller la spécificité des médiums. Il crée des sculptures, mais en empruntant la spontanéité du geste au dessin, et la couleur et la matière à la peinture. Ses objets se déploient dans la salle tels des dessins dans l’espace. La ligne y est donc importante, les surfaces et les rapports d’échelle entre les éléments s’entremêlent, et les matériaux industriels font en sorte que ses sculptures se rapprochent de la construction. Ainsi, plâtre et couleurs s’accrochent à des structures d’acier, qui disparaissent en partie sous cet ajout de matière. Dans sa recherche pour créer spontanément en sculpture, l’artiste utilise également le polyuréthane. Ce matériau polyvalent, coloré et spongieux est moulé en plusieurs copies qui lui permettent de créer directement des lignes dans l’espace. Les formes qui en résultent sont consciemment choisies par l’artiste en fonction de leur potentiel à brouiller les signes. Une forme peut ainsi faire émerger des références à des objets ou à des images, mais l’artiste s’amuse alors à annuler toute possibilité d’interprétation par l’ajout d’autres éléments. Pascal Gingras propose une esthétique de l’informe qui interroge le visiteur sur la nature même de ces objets qui tentent de s’affranchir de leur matière mais qui ne sont, en réalité, que matière. Cet entre-deux de la sculpture, qui mène vers une tension entre matérialité et immatérialité, est le point d’ancrage de cette démarche.

Pascal Gingras cherche à créer une impasse dans notre perception par différentes approches formelles de la sculpture. De plus, l’artiste a recours à des effets optiques qui viennent brouiller la perception de la réalité. Une ouverture dans un des murs de la grande salle fait apparaître une présence fantomatique, proche de l’hologramme. Gingras crée ainsi une illusion de profondeur. L’artiste laisse en suspens ce qui est vrai et ce qui est faux. La réalité devient ainsi fragmentée, et l’expérience du dispositif dépend de l’orientation des formes dans l’espace et est intimement liée au déplacement du visiteur dans cet environnement installatif.

Pascal Gingras tient à remercier le Centre CLARK, l’Atelier CLARK, l’Oeil de Poisson, le CALQ, la SODEC ainsi que Marie-Hélène Hébert, Marie-André Cormier, Peio Éliceiry, Jacques Gingras, Berthe Paradis, Jessica Morneau, Blaise Carrier Chouinard, Christian Messier, David Gingras, Simon Goulet, Médérick Boudreau, Lise-anne Paradis-Gingras, Pierre-Olivier Lacas, Mylène Michaud, Amparo Mora Davis et Francis Montillaud.

Salle 1
  • PASCAL GINGRAS
AKA : FJ/VOLUME DOUX, ANTI ONTO CHACHACHA - FANTOMATICA

EXPOSITION /
8 MAI AU 14 JUIN, 2014