• English
  • Français
  • Michael White, Machinery of violence, 2015
    Michael White, Machinery of violence, 2015
 

CLARK est fier d'être l'organisme d'accueil pour l'artiste écossais Michael White. Ce partenariat est issu d'une entente de résidences croisées conclue entre le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) et le Centre for Contemporary Arts (CCA). Le jeudi 23 novembre, Michael White présentera le résultat de ses recherches en milieu montréalais.


Michael White est un artiste basé à Glasgow, en Écosse. Il a obtenu un diplôme à la Glasgow School of Art en 2009 et son travail a été présenté internationalement. En 2015, White et un groupe d’artistes locaux ont ouvert la galerie Celine dans leur domicile.

À travers sa pratique, White tente de mieux naviguer et de comprendre la dynamique constamment changeante des idéologies contemporaines en décortiquant la manière dont la foi et l’idéologie prennent forme en tant que réalités matérielles. En s’appropriant une grande variété d’images tirées de médias grand public contemporains et des formes préfabriquées, il reconfigure des structures syntactiques existantes afin de déstabiliser les interprétations courantes – et souvent réductrices – d’événements ou de phénomènes, au profit d’une exploration des principes sous-jacents qui façonnent notre paysage idéologique commun. Avec un intérêt croissant pour la recherche, White utilise divers médiums et travaille autant dans son atelier qu’en collaboration avec des fabricants tels que des tailleurs, des tapissiers et des illustrateurs afin de produire des œuvres qui intègrent des langages et des contextes culturels plus larges et évolutifs.

Bien que les conclusions matérielles de ce genre de pratique varient énormément d’un projet à l’autre, son processus en est un de rapidité conceptuelle, et s’appuie fortement sur des stratégies de détournement et de dégradation afin de subvertir une interprétation matérielle qui est fondamentalement définie par sa fonction sociale première.

Avec le soutien du British Council, White a entrepris une résidence en 2016 à Village Unhu, un centre d’artistes autogéré et espace de studio situé à Harare, au Zimbabwe. Ses expositions récentes incluent La Bourse des Valeurs au Artists Club/Coffre Fort à Bruxelles (2017), Machinery of Violence à Young Team HQ à Londres (2015), Democrats, Republicans, Capitalists and Creeps… and You à The Green Gallery à Milwaukee (2015), et Viva Maria à Galeria Luciana Brito à Sao Paulo (2014).

En 2018, White participera au Glasgow International Festival of Visual Art.

 

Hors les murs
  • ​Michael White
Artiste écossais en résidence

RÉSIDENCE  /
1ER SEPTEMBRE - 1ER DÉCEMBRE 2017

PRÉSENTATION D'ARTISTE /
JEUDI 23 NOVEMBRE, 17H30
5445 de Gaspé, local 609