• English
  • Français
 

CLARK est fier d’être l’organisme d’accueil pour l’artiste sénégalaise Amy Célestina Ndione. Ce partenariat est issu d’une entente de résidences croisées conclue entre le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) et le Ministère de la Culture du Sénégal avec l’appui du ministère de la Culture et des Communications du Québec et du ministère des Relations internationales et de la Francophonie – Bureau du Québec à Dakar.


Amy Celestina Ndione est née en 1988 à Ziguinchor au Sénégal. Elle a fait des études à l'École Nationale des Arts de Dakar (ENA) où elle a obtenu un diplôme en graphisme en 2015.
 

La démarche artistique d’Amy Celestina Ndione puise sa source dans le quotidien. À partir de sa routine personnelle, elle observe le monde qui l’entoure afin de l’analyser. L’artiste pose un regard sur la société et son expérience de tous les jours. À travers ses observations, elle crée un monde imaginaire à partir du réel.

Pour cette résidence à CLARK, elle poursuit un corpus d'oeuvres dans lequel elle s’intéresse plus particulièrement aux transports en commun. Étant elle-même une utilisatrice de l’autobus au Sénégal, elle a développé un langage artistique à partir du comportement des gens et de leurs paroles. Grâce à ses observations sur le «terrain», l’artiste s’est mise à comparer les actions des passagers au comportement des moutons : tous entassés, bras suspendus à des barres de fer "comme des prisonniers dans cette boite rectangulaire chaude et étroite". En utilisant la peinture, le collage (objets trouvés) et la couture, Ndione tente de recréer et de partager cette sensation de confinement, celles qu’elle ressent ou à observer dans ces situations. C'est un désir d'exposer les différences d'expériences entre la classe moyenne et riche qu'elle veut mettre de l'avant qui alimente sa réflexion, tout en voulant partager ces observations avec ceux qui vivent ces situations régulièrement, ainsi que ceux qui en sont responsables.

"J’ai cette image qui est restée dans ma tête. Une image sombre du soir, où on voit une boîte rectangulaire illuminée avec des silhouettes à l‘intérieur. Avec des visages marqués, le regard perdu, le corps inerte collé aux autres comme une grosse pierre taillée. Et, en parallèle, un gros carré moins lumineux, mais bien confortable avec un gros mouton en costume cravate et qui porte son regarde dépité."

 

  • AMY CÉLESTINA NDIONE
ARTISTE EN RÉSIDENCE DU SÉNÉGAL - 2018

ARTISTE EN RÉSIDENCE /
8 OCTOBRE - 1ER DÉCEMBRE 2018

PRÉSENTATION D’ARTISTE /
MARDI 13 NOVEMBRE, 17H30
(5445 DE GASPÉ, LOCAL 609)