• English
  • Français
 

Commissaires: Stella Handler et Thomas Kneubuhler

Intégrant à merveille les leçons du cinéma et de la télévision européenne des dernières décennies, la jeune vidéo suisse qu’il nous sera donnée d’apprécier ce 2 juin à 20h, prend un plaisir sans bornes à en pervertir et détourner les codes. Mais davantage que par des emprunts à d’autres langages audiovisuels, c’est par la constitution du sien propre qu’elle pose sa marque. Axée sur la puissance du montage, sur l’impact d’une relation tendue entre les plans, la vidéographie suisse nous fournit des exemples où une parodie (Combo de Stella Haendler et Philipp Schmid) du vidéo-clip et de l’échantillonnage musical transforme les corps humains en instruments de musique alors que se joue une déconstruction de l’unité linéaire du temps (telle que l’exige la musique pop et sa représentation visuelle). Baby Blue Eyes d’Esther Hunziker, travaille pour sa part sur la perception humaine en relation au drame et cela d’après une définition télévisuelle. Il s’y produit une intense rencontre entre film et télévision pendant que nos yeux sont soumis à leurs propres limites. Au moyen d’une serpillière passée sur le carrelage et d’autres outils guidés par la caméra, Le couteau dans la compote de Muda Mathis et Käthe Walser fait une sorte de clin d’œil à la caméra-stylo d’Alexandre Astruc. Les espaces du quotidien sont visités et auscultés et par-là se fait un travail insistant d’écriture par le mouvement de la caméra. Ces bandes vidéo forment un aperçu succinct des quelques treize figurant au programme dont celles de Reinhard Manz, Simone Fuchs, Pipilotti Rist, et de plusieurs autres.
Texte de Patrice Duhamel

PROGRAMME DE LA SOIRÉE :

Coup d’oeil sur la vidéo suisse, une soirée de visionnement organisée par Thomas Kneubüler et Stella Händler se présente sous forme de rétrospective ou de témoignage sélectif des divers styles de production vidéo issus de ce noyau d’effervescence qu’ est Bâle. Depuis l'ouverture, à la fin des années 80, du Schule für Gestaltung, une école hautement spécialisée dans Fenseignement des techniques vidéos, située à Bâle en Suisse, la production artistique helvétique utilisant ce médium comme principale source d'expression s’est considérablement accrue et dynamisée. Les treize vidéos qui composent le programme du 2 juin prochain présenteront donc une vue d’ ensemble sur les grands courants qui définissent la production bâlienne.

INTRODUCTION
Au sujet du progrès (Vom Fortschritt)
Reinhard Manz, 1990, 3 min. (v.o., st-a)
Un angle de vue sur la façon dont le développement technologique à modifier notre manière de voir le monde.

PREMIÈRE PARTIE : STRUCTURE ET PERCEPTION
Film exposé (non exposé)
René Pulfer, 1991, 3 min. (muet)
Une pellicule cinématographique non exposée, format 16mm, trouvée par l’auteur dans les ruines du quartier général de la Gestapo à Berlin.

Recherche digitale 01
Simone Fuchs, 1998, 3 min.
À la recherche des points faibles du système informatique. Ce qui en résulte est fusionné avec les points aveugles de notre imagination.

Fragment
Sibylle Roter, 1996, 6 min. (muet)
Des clichés composés de visages morts sont projetés sur des cendres et une eau noire. Une transition sans frontières entre la vie, le sommeil, le rêve et la mort.

Baby Blue Eyes
Esther Hunziker, 1995, 5 min.
« Ceci est une histoire au sujet d’un jeune couple (...). Il a dit « pour l’amour de Dieu peux-tu éteindre la lumière stroboscopique ». Elle a dit « elle est nécessaire car elle produit des effets étranges sur ton cerveau » ».

Vidéo japonais
Renatus Zürcher, 1997, 9 min.
« J'aborde des touristes japonais qui visitent la Suisse et je branche ma caméra vidéo sur la leur. Je leur demande ensuite de rembobiner leur bande vidéo pour deux ou trois minutes. »

 
DEUXIÈME PARTIE: LIAISONS SENSUELLES

(Exonérations) des erreurs de Pipilotti ([Entlaslungerz] Pipilottis Fehler)
Pipilotti Rist, 1988, 12 min.
Qu’elles sont les images que produit un instrument vidéo lorsqu’il est poussé au-delà de ses limites ? Des engins perturbés nous lancent des images qui ressemblent remarquablement au subconscient humain.

Le couteau dans la compote (Das Messer im Kompot)
Muda Mathis & Kaethe Walser, 1988, 14 min.
La vie de tous les jours de deux ménagères, telle que vue par les yeux d’un balai et d’un couteau de cuisine – l’ironie et le kitsch en tant que stratégie de survie.

TROISIÈME PARTIE : VIDÉO / MUSIQUE

Combo
Philipp Schmid & Stella Haendler, 1995, 7 min.
Musique de Knut Jensen, montage de Christian Regenass
Musique pour vidéo: des acrobaties vocales, un travail de guitare héroïque ainsi qu’un danseur de flamenco et de slam minuscule et fou sont tissés ensemble de sorte à produire une tranche de musique pop incroyablement bien ficelée.

Deux cordes
Enriques Fontaniltes, 1985, 6 min.
Une corde de basse est jouée face à un moniteur vidéo qui est mal synchronisé avec la caméra qui enregistre en temps réel. Cette situation donne lieu à une interférence de fréquences qui nous permet de percevoir le mouvement en forme de vague que subit la corde.

Ya
Sonia Carioni, 1994, 4 min. 
Une agitation intérieure qui se traduit par une furieuse répétition de mouvements. À bout de souffle, sans la possibilité de rester en place un moment.

PT
Christoph Oerti, 1995, 2 min.
Des bouteilles vides jouant des percussions.

I’m not the girl who misses much
Pipilotti Rist, 1986, 5 min. 
Un spectacle de danse rock and roll frénétique aperçu au travers de perturbations techniques délibérées. Dansant gaiement, une jeune fille manipule à son gré une chanson des Beatles en appuyant sur les touches d’accélération et de rembobinage.

EN GUISE DE FIN:
Le nettoyage, après le visionnement, est exécuté par Dominik Keller en 30 secondes.

Les commissaires Stella Händler et Thomas Kneubüler, accompagnés du vidéaste Philipp Schmid, seront présents lors du visionnement. La durée approximative de la projection sera de 100 minutes. L’entrée est libre. Bienvenue à tous !

Cette soirée vidéo fut réalisée grâce à l’appui du Conseil des ans suisse PRO HELVETIA, Kantone Baselland, Basel-Stadt ainsi qu’avec le concours du Consulat général Suisse à Montréal.

Salle 1
  • STELLA HANDLER
  • THOMAS KNEUBUHLER
  • (commissaires)
COUP D'ŒIL SUR LA VIDÉO SUISSE

SOIRÉE DE VISIONNEMENT /
LE MARDI 2 JUIN 1998 À 20H