• English
  • Français
  • Curador Curado
    Curador Curado
 

QUISQUEYA HENRIQUEZ, JORGE PINEDA, FERNANDO VALERA

Commissaire: BETTY JANSEN

Commissaire indépendante d’origine dominicaine récemment installée à Montréal, Betty Jansen nous propose Curador Curado, une exposition regroupant le travail de trois artistes influents de l’art actuel dominicain.

Le projet Curador Curado est une initiative de trois artistes dominicains, Quisqueya Henríquez, Jorge Pineda et Fernando Varela, qui proposent une réflexion sur le rôle du commissaire en République dominicaine, et plus particulièrement la problématique que présente l'absence quasi totale du commissaire dans le contexte culturel dominicain. En s'appuyant sur leurs points de vue d'artistes, ils ont joué tour à tour le rôle de commissaire (Curador) pour les autres en tenant compte de la démarche de chacun au cours des dernières années.

La présentation de Curador Curado à Montréal intègre un nouveau membre, la commissaire Betty Jansen, qui s'insère dans ce dialogue avec les artistes tout en respectant l'idée originale du projet, qui rend compte des restrictions du travail de commissaire et de ses choix faits à partir de l'étranger.

La démarche de Quisqueya Henríquez, qui combine la photographie, le vidéo et l'installation, est centrée sur les problématiques sociales et environnementales qui affectent la République dominicaine. Une de ses pièces démontre le côté ludique de son Ïuvre, en nous présentant hors de leur contexte certains objets utilisés dans des sports très connus. Cette pièce, intitulée En jouant avec l'adversité, représente bien ce combat quotidien que mènent plusieurs habitants de ce pays. De plus, cette déconstruction du réel par Henríquez illustre bien le processus que décrivait Ernst Cassirer entre l'imaginaire de l'artiste qui se retrouve dans un objet réel et la perception de celui-ci par le spectateur.

Jorge Pineda nous propose, lui, un regard sur la situation actuelle des enfants en République dominicaine. Un sujet qui le préoccupe et qu'il développe depuis quelques années. Pineda se sert de divers moyens pour exposer les souffrances et les abus dont sont victimes les enfants qui habitent les rues des villes de ce pays. Pineda, dans une des ces Ïuvres, une poupée recouverte de tatouages reprenant des expressions péjoratives à fortes connotations sexuelles, tente de démontrer la coexistence chez ces enfants d'une innocence propre à leur âge et de la condition d'adulte que leur attribuent les pédophiles.

Les toiles de Fernando Varela ainsi que ses installations nous révèlent quant à elles l'intérêt de l'artiste à établir un parallèle entre la chair et l'esprit. L'artiste nous fait voir que nous ne sommes que des manifestations temporaires du monde terrestre, comme l'avance Bôn Yin Râ. Dans Histoire de passion, une photographie de ses mains, il joue avec le réel et avec l'imaginaire au moyen d'une représentation froide de l'anatomie humaine, opposant la souffrance, le travail, le temps à une anatomie dépourvue d'essence spirituelle. Les Ïuvres de Varela sont des instruments que l'artiste offre aux spectateurs pour qu'ils puissent réfléchir sur eux-mêmes et se découvrir.

Betty Jansen

 

Quisqueya Henríquez est d'origine cubaine. Elle réside et travaille à Saint-Domingue, en République dominicaine. Elle détient un baccalauréat de l'Institut supérieur des arts de La Havane, Cuba. En 1996, elle collabore avec Consuelo Castañeda dans le cadre d'une exposition présentée à New York et Miami. Parmi ses réalisations se retrouvent Mega Fino, une exposition spéciale pour l'événement Art Miami, ainsi que Real-More Real présenté au Museum of Contemporary Art de Miami et Project City/Cidade présenté à Rio de Janeiro au Brésil. Henriquez a également participé à plusieurs expositions collectives en Espagne, au Mexique, à Porto Rico, à Cuba et en République dominicaine. Elle travaille présentement sur un projet qui sera présenté à San Francisco en Californie.

Jorge Pineda est né en République dominicaine. Il a étudié l'architecture à l'Université autonome de Saint-Domingue mais s'est ensuite dédié aux arts visuels et au théâtre. En 1989, il habite à Paris où il travaille dans l'Atelier de lithographie Bordas. Il a travaillé au cours de sa carrière sur des projets tels que Karibische Kunts Heute dans le cadre de Documenta Halle, à Kassel en Allemagne, Modern and Contemporary Art of The Dominican Republic, présenté par la Americas Society and the Spanish Institute à New York et le Bass Museum de Miami. Pineda travaille présentement sur le projet La trame qui sera présenté à l'Espace Confluence du Musée de Lyon, au Rhode Island Museum (Etats-Unis) dans le cadre de National Island ainsi que dans l'exposition Île qui aura lieu à Montréal à l'automne 2004.

Fernando Varela est originaire de l'Uruguay. Il réside à Saint-Domingue depuis 1975. Parmi les projets qu'il a réalisés se retrouvent Suite Satie présenté à Saint-Domingue, Obras recientes présenté à la Galerie Buchelhax, Danemark, Varela à la Contrast Galerie en Belgique, El circulo se cierra présenté à New York, Joseph Beuys Was Here à la Saw Gallery d'Ottawa, Caribe Insular- Exclusión, Fragmentación, Paraíso, présenté au Museo Extremeño e Iberoamericano de Arte Contemporanéo en Espagne. Son exposition Laislaaisla vient d'être présentée à Porto Rico et se dirigera ensuite vers Haïti et Curaçao. Il est le fondateur et propriétaire de la Galerie Varelli à La Romana, République dominicaine.

Betty Jansen, originaire de la République dominicaine, est journaliste, critique d'art et commissaire indépendante. Elle a été responsable des publications et de la représentation internationale du Musée d'art moderne de Saint-Domingue, puis coordinatrice pour le Centre Culturel Cariforo géré par l'Union européenne. Jansen a travaillé comme coordonnatrice d'expositions d'artistes dominicains autant dans leur pays qu'à l'étranger. Elle a présenté un mémoire sur Joan Miró grâce au Prix Pilar Juncosa i Sotheby's 1994, de la Fondation Pilar i Joan Miró (Espagne) et boucle son parcours transculturel en complétant une maîtrise en étude des arts à l'Université du Québec à Montréal où elle réside depuis trois ans.

Cet événement a été réalisé à l'occasion de la célébration du 50e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre la République dominicaine et le Canada et a été rendu possible grâce à l'aide des organismes et personnes suivantes : Fondation BJNL ; Ambassade de la République dominicaine au Canada, Son Excellence l'ambassadeur Eduardo Fernández, M. Renso Herrera et Mme Wendy Oliveros ; Vacances Air Transat, US Airways, Verixon ; Sophie Dorval art floral.

Salle 1
  • Quisqueya Henríquez /
  • Jorge Pineda /
  • Fernando Varela
Curador Curado

EXPOSITION /
29 AVRIL AU 12 JUIN 2004