• English
  • Français
 

KINGA ARAYA, CONSTANZA CAMELO, BESNIK ET FLUTURA HAXHILLARI, MYRIAM LAPLANTE

PROGRAMME DE PERFORMANCES PROPOSÉ PAR SONIA PELLETIER

Sous le thème du corps en mouvement, ce programme propose de traiter de l’origine identitaire par le biais de la performance. Les artistes sont tous des déplacés / exilés. Leurs travaux respectifs mettent en perspective le statut précaire de l’artiste dans une culture autre que celle d’origine.

Formé essentiellement d’artistes pratiquant la performance et ayant des origines culturelles diverses, Diaspora se réclame d’un collectif issue de « la dispersion et de l’exil » de « l’enchantement et de la déchirure ». Sauvés par le mouvement et le déplacement du corps intrinsèques à la performance et engendrés par le passage, l’errance et le nomadisme, Diaspora cherche à transmettre des repères identitaires et créer de nouvelles relations sociales sur de nouveaux territoires. Les actions performatives sont porteuses de traces culturelles mais, comment et jusqu’où peut-on a affirmer son appartenance dans un monde encore polarisé entre la culture occidentale et non occidentale? Il faut donc surtout voir à travers ce collectif, une expérience renouvelée de la création d’une mouvance culturelle et un éloge au métissage et à la transculture.

Sonia Pelletier

Les artistes participants sont Kinga Araya, Constanza Camelo, Flutura et Besnik Haxhillari, Myriam Laplante

Kinga Araya est d’origine polonaise et vit au Canada depuis 1990. Elle suit actuellement un programme de doctorat à l’université Concordia à Montréal en «Studio Arts» et en histoire de l’art. Elle a participé à plusieurs expositions, festivals de vidéo et événements de performances au Canada et à l’étranger. Travaillant le plus souvent à l’intérieur de cadres géo-politico-culturel différents, elle tente à travers sa démarche, d’examiner son itinérance et son identité «en devenir».

Constanza Camelo est née à Bogotá en Colombie. Elle termine actuellement un doctorat en études et pratiques des arts à l’Université du Québec à Montréal où elle enseigne également comme chargée de cours. Après avoir reçu une formation en peinture, elle oriente ses préoccupations artistiques vers une recherche transdisciplinaire qui expérimente les relations entre le corps performatif et son intervention in situ.

Flutura et Besnik Haxhillari se font aussi appeler Les deux Gullivers. D’origines albanaises, ils sont installés au Québec depuis 1999 où ils ont complété une maîtrise en arts visuels et médiatiques à l’Université du Québec à Montréal. Ils ont réalisé de nombreuses performances et installations surtout à l’étranger. Cette aventure à deux leur permet d’explorer la complexité et la fragilité de l’identité au sein d’une recherche de soi. Par l’autoreprésentation et la mise en scène de préoccupations personnelles, ils tentent de relever le défit et lié à la question « qui suis-je? ».

Myriam Laplante est née au Bengladesh et vit et travaille actuellement en Italie (Rome, Assise) depuis 1985. Son travail d’installations et de photographies a été présenté dans de nombreuses galeries en Europe et aux États-Unis. Elle a de plus un important travail en performance depuis 1992. Entre la fiction humoristique et l’allusion autoréférentielle, son œuvre s’élabore avec le portrait, le masque, le déguisement et la mise en scène du corps. Chez cette artiste, la notion d’identité s’élabore davantage du côté de la mémoire et de la temporalité.

Salle 1
  • KINGA ARAYA /
  • CONSTANZA CAMELO /
  • Flutura et Besnik Haxhillari /
  • MYRIAM LAPLANTE
DIASPORA

PERFORMANCE /
JEUDI 20 FÉVERIER 2003, 20H