• English
  • Français
 

Organisée par la revue ESPACE art actuel, cette soirée espace_discussion propose une table ronde avec Dominique Pétrin, François Lachance-Provençal, Mathieu Teasdale et Bernard Schütze. Le thème de cette discussion est en lien avec le dossier du no 120 (Automne 2018) : Psychotropes : art sous l'influence/Psychoactive: Art under the Influence. Ouverture des portes du Centre Clark dès 18 h 30


« Qu'elles soient licites ou illicites, les drogues sont devenues, de nos jours, si omniprésentes qu'elles peuvent être considérées, aux côtés d'autres avancées technologiques, comme faisant parties intégrantes de la culture occidentale contemporaine. Substances chimiques et moléculaires, elles circulent largement à travers le corps social afin de moduler les subjectivités et infléchir de diverses manières les comportements psycho-physiques. D'une part, l'expérimentation de certaines drogues psychoactives est considérée comme un moyen émancipateur qui peut être utilisé à des fins artistiques, spirituelles, thérapeutiques, voire épicuriennes; d'autre part, l'utilisation ou, plutôt, l'abus de certaines drogues sont jugées préjudiciables au bien-être individuel et collectif en raison des ravages causés par la toxicomanie, la surmédicalisation et le trafic des stupéfiants. » (extrait du texte de Bernard Schütze, ESPACE art actuel, no 120, page 13)

Dominique Pétrin est une artiste multidisciplinaire. Sa pratique se concentre depuis plusieurs années dans la réalisation d'installations immersives de papier sérigraphié. Elle a fait partie de la Triennale québécoise au Musée d'art contemporain de Montréal, en 2012, et a été l'une des 25 finalistes du Prix Sobey pour les arts, en 2014. De 2000 à 2007, elle a fait plus d'une quinzaine de tournées à travers le monde avec le groupe de rock pétrochimique Les Georges Leningrad. En 2017, elle a réalisé la chambre #4 du Walled Off Hotel de Banksy, à Bethlehem, en Palestine.
 
François Lachance-Provençal est titulaire d’un doctorat en histoire de l’art obtenu à l’Université de Montréal. S’intéressant à l’imaginaire artistique des drogues dans la période moderne, ses recherches portent sur l’émergence des discours artistiques sur l’ivresse au 19e siècle et sur les pratiques picturales de l’intoxication au 20e siècle. Il a collaboré au no 120 de la revue ESPACE avec un texte sur l’artiste Bryan Lewis Saunders. Il a enseigné à l’Université de Montréal, au Cégep de Sherbrooke et au Collège Rosemont.
 
Mathieu Teasdale enseigne la littérature au cégep de Saint-Laurent. Après des incursions au théâtre et des études en politique et en littérature comparée, ce n’est que longtemps plus tard qu’il aborde l’espace comme récit dans un mémoire et qui constitue une suite logique dans ses opérations. Sa proximité des arts visuels le conduit à œuvrer en tant qu’interprète, notamment au MACM, dans la pièce de Tino Sehgal, This Situation. Dans le no 120 de la revue ESPACE, il signe un texte ayant pour objet certaines œuvres de l’artiste Jeremy Shaw, dont Liminals (2017).*
 
Bernard Schütze est critique d’art et commissaire indépendant. Ses essais ont été publiés dans plusieurs revues d’art, et il a écrit divers articles de catalogues d’expositions et des monographies d’artistes. Il a prononcé des conférences dans le cadre de plusieurs évènements artistiques, principalement au Canada et en Europe. Il est coresponsable du no 120 de la revue ESPACE et est l’auteur d’un texte portant, entre autres, sur les œuvres de Beverly Fishman et Sarah Ancelle Shönfeld.
 
 
* L’œuvre Liminals de Jeremy Shaw, artiste canadien résidant à Berlin, est présentée en première nord-américaines jusqu’au 24 mars 2019 au Musée des beaux-arts de Montréal. Une rencontre avec l’artiste est prévue le 10 octobre. Pour les détails : https://www.mbam.qc.ca/expositions/a-laffiche/jeremy-shaw/
ESPACE art actuel remercie le Conseil des Arts de Montreal pour son soutien; le Centre d'art et de diffusion CLARK pour son accueil, ainsi qu'Absintherie des Cantons pour la commandite www.absinthequebec.com/.

Photo : Jeremy Shaw, Liminals, 2017. Image tirée de la vidéo. Avec l’aimable permission de l’artiste et de la galerie König (Berlin).
 
Espace_discussion : Art et Psychotropes

04 OCTOBRE 2018

PORTES / 18H30
DISCUSSION / 19H