• English
  • Français
 

Tricia Middleton est une artiste d'origine vancouvéroise venue s'installer à Montréal pour poursuivre des études supérieures à l'université Concordia. Son projet d'exposition, intitulé Ether Frolics, consiste en une série d'éléments sculpturaux autonomes incluant une composante vidéographique construite à même une des sculptures. Les objets seront tous fabriqués à partir de mobilier de jardin de style classique et d'accessoires de décor. L'ensemble fera clairement référence à l'histoire de l'art et des ornements des jardins classiques et à leur aspect architectural, pensons par exemple aux motifs de la fontaine ou de la statue. Le choix par l'artiste d'utiliser des matériaux pauvres contraste et tranche avec la symbolique noble des objets qui sont représentés.

Une souque à la corde audacieuse, oscillant entre le plaisir et la nausée, le décoratif et l'abject, l'artisanal et la production de masse se joue dans Ether Frolics de Tricia Middleton. Dans cette exposition, l'artiste recycle des fragments de ses œuvres antérieures pour réaliser de troublantes interprétations de mobilier de jardin de style victorien : des fontaines très ornées, des colonnes, des urnes et des chaises de patio assemblés au moyen de composé à joint légèrement recouvert de peinture pastel. Parodiant la fascination du 19e siècle pour la culture classique, les objets disposés dans le désordre forment une pure contradiction. Le spectateur marchant au milieu de ces derniers risquera de trébucher sur de petits moniteurs vidéo encastrés dans deux des pièces et qui présentent des images considérablement réduites des œuvres originales ayant servi à fabriquer les objets présentés en galerie.

Une critique des plaisirs hallucinatoires et des excès de plus en plus futiles de la société de consommation se dégage du processus de récupération mis en valeur dans cette œuvre. Cette critique renvoie simultanément au tout début de l'ère de l'industrialisation et l'inanité de ces « biens » de notre époque, produits en masse. Elle met en question la pulvérisation du sens et de la valeur des objets qui nous entourent.

Ether Frolics jette un regard cinglant sur notre soif d'achat et de consommation, qui touche au fondement même des notions de goût, de luxe et de qualité. Reconnaissant pleinement l'ironie contenue dans le titre de l'exposition - en référence aux soirées agrémentées de stupéfiants de la classe bourgeoise à l'époque victorienne -, ce regard témoigne des effets étourdissants et assommants de la société de consommation.

PduB traduit par NdeB 

Tricia Middleton a reçu son MFA de l'Université Concordia cette année. Elle a présenté son travail récemment à Helen Pitt Gallery à Vancouver (avec Joel Taylor) et à SKOL, Centre des arts actuel. 

Salle 2
  • TRICIA MIDDLETON
ETHER FROLICS

EXPOSITION /
20 OCTOBRE AU 26 NOVEMBRE, 2005