• English
  • Français
 

Le collectif Racam s’intéresse aux multiples possibilités qu’offrent l’installation et la performance audio vidéo. En unissant leurs expériences respectives de photographe/artiste visuel, programmeur informatique et musicien/compositeur, les trois cofondateurs du collectif aspirent à créer une résultante artistique symbiotique où le son et l’image s’interinfluencent et où l’union des éléments médiatiques contribue à approfondir la compréhension du message.

Depuis ses débuts, le collectif Racam s’intéresse aux différentes expressions faciales de l’être humain. Cette recherche s’est traduite dans divers projets audio visuels et se concrétisera à nouveau à la galerie Clark.

Formé d'un vidéaste, d'un compositeur et d'un programmeur informatique, le collectif RACAM propose une installation multimédia résultant de ses recherches liées à la question de la synchronisation son-image-éclairage. Cherchant à intégrer de façon étroite les univers visuel et sonore, Facettes se développe sous le modèle d'une architecture dense et ramifiée. Les trois pièces vidéo au cœur de cette installation posent comme sujet la complexité de l'expression faciale qui, chez l'humain, tient lieu de plateforme de communication des états d'être physiques et psychologiques.

Au XIXe siècle, plusieurs scientifiques utilisèrent la photographie - qui en était alors à ses débuts - pour mener des études sur la physiologie humaine ; le médium s'imposant comme un outil idéal au développement de leurs recherches entourant le problème d'identification. Suivant un mouvement similaire mais inversé, le collectif RACAM utilise la technologie numérique - qui est à ce jour la forme d'enregistrement du réel la plus sophistiquée - dans la perspective de créer des personnalités ambiguës en procédant à une déstructuration-reconfiguration de l'image identitaire.

À partir de captations audio et vidéo où quatre protagonistes, réagissant tour à tour à des stimuli, émettent diverses expressions faciales, RACAM a utilisé un programme informatique permettant de modifier indéfiniment - et de manière autonome - la séquence et la durée des images, transformant ainsi à l'infini les représentations émotionnelles. La notion de portrait devient ici pratiquement impossible dans la mesure où chaque personnage, dilué dans des associations aléatoires et imprévisibles, devient hésitant et imprécis. En même temps qu'il se désigne et se construit, chaque portrait se délit et se décline en une multitude d'identités apparentées. La synchronisation du son et de l'éclairage avec ce travail sophistiqué de l'image promet une expérience physico-sensorielle englobante.

NdeB.

Constitué de Gabriel Coutu Dumont, Mathieu St-Arnaud et Guillaume Coutu Dumont, le collectif RACAM s'intéresse aux multiples possibilités qu'offrent l'installation et la performance audiovidéo. En unissant leurs expériences respectives de photographe et artiste visuel, de programmeur informatique, et de musicien et compositeur, les trois cofondateurs du collectif aspirent à créer une résultante artistique symbiotique où les sons et l'image s'interinfluencent et où l'union des éléments médiatiques contribue à approfondir la compréhension du message. Depuis ses débuts, le collectif RACAM s'intéresse aux différentes expressions faciales de l'être humain. Cette recherche s'est traduite dans divers projets audiovisuels.

Salle 2
  • MATHIEU ST-ARNAUD /
  • GABRIEL COUTU DUMONT /
  • GUILLAUME COUTU DUMONT
Facettes

EXPOSITION /
10 MARS AU 23 AVRIL 2005