• English
  • Français
  • FRANÇOIS SIMARD | L’AUTRE BORD DE LA MONTAGNE
    FRANÇOIS SIMARD | L’AUTRE BORD DE LA MONTAGNE
 

Élaborés à partir d’une grammaire fondée sur des points de tension picturaux et chromatiques, les tableaux de François Simard ouvrent un espace de dialogue. Ce dialogue se présente à un double niveau, impliquant le registre interne de chaque toile et le cadre externe, entendu comme le lieu où se tissent les rapports entre les différentes composantes de la série. Partant d’un principe déclencheur, d’une idée de départ — peindre un paysage, représenter une architecture — l’artiste se donne pour tâche de déconstruire cela même qu’il s’est imposé comme contrainte apriorique. Ce jeu de ruptures se fait par l’intégration d’objets graphiques divers, allant de tracés hard edge à des pans de couleurs vifs et enchevêtrés, brouillant les pistes initiales.

Plus récemment, le travail de Simard s’est investi de nouveaux éléments figuratifs, comprenant la pratique du dessin par l’introduction de motifs primaires et parcellaires, représentant notamment des matériaux de construction.

Bien que ces éléments ravivent la tension avec le prétexte d’origine par lequel l’artiste entame chaque tableau, c’est le libre travail de la ligne et de ses multiples possibilités d’assemblage qui priment. Les quatre grands formats présentés ici sont donc articulés par un vocabulaire commun, mais agissent à la manière d’entités autonomes, chacune offrant une réponse différente à la question de la représentation. Cette question, si elle semble à l’amorce de toute pratique figurative, ne perd en rien de sa validité lorsque le traitement appliqué en offre une extension affinée. Par la dislocation des perspectives architecturales ou paysagères, les environnements anonymes et abstraits de Simard tendent à démontrer que l’interrogation trouve son issue dans sa propre réitération, sans pour autant se complaire dans la tautologie.

A.S.
Salle 1
  • FRANÇOIS SIMARD
L’AUTRE BORD DE LA MONTAGNE

EXPOSITION /
4 MARS AU 10 AVRIL, 2010