• English
  • Français
 

 

Le poème perpétuel est une installation sonore qui présente à l'auditeur ou à l'auditrice un flux continuel, et quasi perpétuel, de poèmes originaux en anglais. Chaque poème de 10 mots est lu par la voix de l'auteur et chaque poème est unique.

Les poèmes sont créés à partir d'une matrice de 100 mots répartis en 10 rangées et 10 colonnes. Le choix des mots, selon leur position dans la matrice, est déterminé par des contraintes syntactiques et poétiques. Par exemple, les mots de la rangée 1 sont tous des adjectifs de quatre syllabes et ceux de la rangée 2 sont des noms de trois syllabes. À partir de 100 fichiers sonores, l'ordinateur génère une nouvelle combinaison de  manière à créer un nouveau poème de 10 mots en choisissant au hasard un mot de chaque rangée. Les contraintes de composition assurent que les combinaisons de 10 mots générées sont cohérentes, tant sur le plan syntactique que poétique.

Le nombre de poèmes possibles est donc de 10 milliards. Cela prendrait environ 6 971 années d'écoute continuelle pour entendre toutes les combinaisons possibles.

Fortner Anderson est originaire du Midwest et du Sud-Ouest des États-Unis. Il vit à Montréal depuis 1976. Il a produit de nombreux enregistrements audio et publications, incluant Six Silk Purses en 2005 et Solitary pleasures en 2011. Son album solo He sings, décrivant l’incarcération d’Omar Kahdr, est lancé en 2006. En 2012, il collabore avec neuf compositeurs électroacoustiques pour la réalisation d’Annunciations, un livre de poésie accompagné de trois albums. Points of Departures (Small Perturbations Press) est un livre enrobé de bronze publié en 2017. Anderson a participé à de nombreux festivals de poésie en Amérique du Nord et en Europe, notamment à la Voix d’Amérique (Montréal), au Poesiefestival Berlin (Allemagne), aux St-Mark’s Church Series (New York, États-Unis) et au Monde Parallèlle 50/littérature (Lille, France). En 2010, il été invité au Live! Bienniale Performance Festival à Vancouver pour présenter son texte Belly Into Fire qui décrit la destruction de la navette spatiale Columbia. En avril 2007, il a reçu le prix La Voix Électrique pour son œuvre poétique. En janvier 2019, il présentera une lecture de douze heures et dix minutes traitant de son projet Points of Departures au Casino Luxembourg. Le monologue d’une heure Considérations sur les causes de notre grandeur et de notre décadence, une collaboration avec Alexander MacSween, sera aussi présenté en 2019.

 

James Schidlowsky est un programmeur-analyste en informatique ainsi qu’un artiste montréalais qui œuvre en son expérimental, en vidéo et en création électronique. Depuis ses premières explorations musicales à la guitare durant l’adolescence, son travail a évolué vers une expérimentation sonore éclectique qui allie électroacoustique, électronique et improvisation. Il a produit et a participé à de nombreux albums audio, vidéos et concerts, autant individuellement qu’en groupe. Il est, depuis 2003, animateur d’émissions radiophoniques sur l’art sonore. Il a aussi créé plusieurs compositions et improvisations radiophoniques. « Électro-patenteux » autodidacte, il a commencé à inventer des circuits et à construire des boîtes sonores électroniques en 2010. Il a produit sa première installation électro-sonore en 2012 et celle-ci a été exposée à OBORO en 2016. Il a collaboré avec de nombreux artistes sonores, notamment Alexandre St-Onge, Émilie Mouchous, Simon Brown, Will Eizlini, Ian Ferrier et Magali Babin.

Poste audio
Le poème perpétuel

EXPOSITION /
25 OCTOBRE AU 1ER DÉCEMBRE, 2018

VERNISSAGE /
JEUDI 25 OCTOBRE, 20H

PRÉSENTATION D'ARTISTE /
SAMEDI, 27 OCTOBRE, 15H