• English
  • Français
 

Le travail de Manon Labrecque s'articule autour de la notion de mouvements, celui du corps (le souffle, le geste) par le biais de la vidéo, et celui de structures cinétiques qui s'applique dans sa pratique de l'installation. L’artiste profitera du programme de résidence Clark.

Les passages entre la danse contemporaine, la vidéo, la sculpture et l'installation cinétique semblent s'inscrire dans une pure continuité chez Manon Labrecque. Au cœur de la démarche de cette artiste, aujourd'hui reconnue comme l'une des plus importantes représentantes de l'art vidéo au Québec et au Canada, les systèmes distincts du corps, de la machine et des procédés vidéo se rejoignent dans l'expression d'une préoccupation récurrente : le mouvement et ses mécanismes.

En salle 1, Labrecque présente l'installation vidéo inédite L'Appel (2004) et les sculptures cinétiques et sonores Les Guérisons, réalisées en 2003 au Centre Est-Nord-Est (Saint-Jean-Port-Joli). L'expérience esthétique à laquelle nous convient ces œuvres, s'inscrit dans une logique de la durée où les écarts, les retards, les retraits sont les figures métaphoriques de l'attente.

Avec L'Appel, Labrecque réitère sa réflexion sur les états de présence, un des thèmes essentiels de son œuvre. Dans cette installation qui met en tension une photographie et une vidéo, elle aborde avec émotion et intensité les notions de solitude et d'incommunicabilité à travers un troublant dialogue de sourds.

Les trois sculptures formant Les Guérisons évoquent quant à elles la pulsion vitale la plus puissante et la plus archaïque, le souffle, par leur lente animation cyclique accompagnée de mélancoliques sifflements. Indissociable au mouvement du corps, ce processus sans commencement ni fin provoque l'ébranlement de formes souples qui, suivant le rythme d'une sourde lamentation, se chargent et se résorbent, comme si elles étaient animées par une harmonie d'états affectifs.

NdeB.

Depuis 1991, Manon Labrecque crée et présente des performances, des sculptures animées et des vidéos dans le cadre de festivals, de programmes de films et vidéos et d'expositions. En 2003, la Galerie de l'UQAM lui consacrait sa première exposition personnelle, sous le commissariat de Nicole Gingras. L'œuvre Les Guérisons a été réalisée dans le cadre du projet spécial ACCORDÉON (Est-Nord-Est) et a été présentée au Centre des Migrations de Montmagny (Québec) dans le cadre du Carrefour Mondial de l'accordéon (2003).

L'artiste remercie Pierre Brault, Nathalie Lafortune, le Centre Est-Nord-Est, le Centre des migrations de Montmagny, le Conseil des arts et des lettres du Québec et le Conseil des Arts du Canada.

Salle 1
  • Manon Labrecque
Plaintes

EXPOSITION /
13 JANVIER AU 26 FÉVRIER 2005