• English
  • Français
 

Première exposition solo pour cette photographe française d’origine antillaise maintenant installée à Londres. Le corpus Québécitude qu’elle présentera à Clark, pose un regard critique sur la société québécoise et sa volonté de «créer une culture mixte» au travers d’images célébrant la présence des noirs dans la société occidentale.

« Montréal, rue Coloniale : l’ironie de l’histoire a voulu que je me retrouve sur une île où, cette fois, le colonisé est le Français. À ma grande surprise c’est pourtant de la réelle sympathie que j’éprouvais à l’égard de cette minorité en lutte pour sauvegarder son identité. (…) »

Québécitude 1, Joëlle Ferly.

La notion d’identité est au cœur des préoccupations de Joëlle Ferly. Photographe de nationalité française, d’origine caraïbéenne, vivant à Londres, Ferly puise dans son expérience personnelle les sources de son inspiration. Dans ses différents projets de docu-fiction, elle crée des séquences narratives à caractère social questionnant les notions d’identité nationale, sexuelle ou ethnique. Avec la série Québécitude, réalisée lors d’un récent séjour à Montréal, elle interroge la notion de culture mixte, abordant ainsi les thèmes de dualité identitaire, d’émigration, d’assimilation, de racisme. 

Combinant textes et images, le travail de Joëlle Ferly se déploie comme le récit du voyageur posant un regard attentif et sensible sur ce qu’il rencontre sur son passage. En se mettant elle-même en scène dans la série photographique Québécitude, en tant que femme noire de nationalité française dans le contexte québécois, Ferly exprime un état ambigu et en constant repositionnement. Son regard singulier est fait d’une multitude de strates souterraines qui, tout en prenant racine dans son histoire personnelle, ne manquent pas d’inciter à une réflexion sur notre propre identité individuelle et collective.

debna
 

Née en France, Joëlle Ferly vit à Londres depuis 1995. Pratiquant la photographie depuis plus d’une quinzaine d’années, elle a participé à plusieurs expositions notamment en France, au Royaume-Uni, en Guadeloupe et au Canada. Elle a d’ailleurs présenté la série Québécitude au collectif Regard, à Lévis, en novembre 2002.

Clark remercie le Consulat général de France à Québec, bureau de Montréal, pour son soutien.

Salle 2
  • JOELLE FERLY
QUÉBÉCITUDE

EXPOSITION /
10 AVRIL AU 10 MAI 2003