• English
  • Français
 

Seiji Shimoda, Harumi Terao, Sadahoru Horio, Miyaki Inukai (Japon) Ronaldo Ruiz et Mitch Garcia (Philippines) He Chengyao (Chine), Tsui-Lien Hsu (Taïwan)

Les Rencontres internationales d’art performance, un événement organisé par LE LIEU, présente à CLARK les artistes asiatiques de sa nouvelle programmation. Au débarcadère du 5455 de Gaspé.

SHIMODA est le « directeur » du Nippon International Performance Art Festival (NIPAF) depuis 1993 au Japon. Il organise aussi à tous les étés des « séminaires » où se rencontrent des artistes étrangers et surtout des japonais. Un nombre considérable d'artistes japonais et asiatiques ont participé à ces séminaires, mais surtout depuis les cinq dernières années, l'art action aura connu une effervescence importante dans les pays asiatiques, en Indonésie, Philippines, Thaïlande, Vietnam, Birmanie, etc. SHIMODA nous propose une sélection d'artistes japonais et asiatiques.

Ronaldo Ruiz
Né à Manille aux Philipines en 1971, il est de cette nouvelle génération d'artistes asiatiques de l'art action. Il traite des aspects sociaux et politiques du corps dans le contexte social: par la révélation, le camoufflage, la catharsis. C'est sa première présence à Québec.

Mitch Garcia
Elle vit à Manille aux Philippines. Elle pratique l'art performance depuis quelques années déjà. "L'objectif de l'art, selon elle, est de donner forme aux idées et d'abstraire les idées à l'intérieur de n'importe quelle forme d'art". Elle préconise l'utilisation de préoccupations universelles sans pour autant laisser de côté les critères culturels, un partage du temps et des instants de vérité, entre la conscience et l'inconscience. C'est sa prémière venue à Québec.

Harumi Terao
Née au Japon en 1969, elle vient des arts visuels et pratique la performance depuis quelques années. Elle utilise son corps comme un matériau qui s'installe dans un contexte déterminant ses modes d'actualisation. C'est sa première présence à Québec.

Sadahoru Horio
Né en 1939 au Japon, il a participé aux activités du "fameux" groupe Gutaï entre 1965 et 1972. Il est un performeur donc très expérimenté et il est toujours très actif, réalisant une centaine d'investigations par année. En 2002 le Musée Oshiya - spécialisé en Gutaï - lui organisait une grande exposition solo au cours de laquelle il a présenté, à chaque jour pendant un mois, une performance. C'est sa première présence à Québec.

Seiji Shimoda
Né en 1953 au Japon, il est un des performeurs les plus actifs. Au cours des quinze dernières années, il a dû participer à tous les festivals de performance et il est organisateur du Nippon International performance festival, au Japon et en Asie, depuis 1993. Mais comme performeur, c'est un maître qui utilise le corps comme une substance et une matière. C'est un performeur expérimenté qui poursuit une démarche rigoureuse et sans concession. Il est venu à Québec déjà à quelques reprises. C'est lui qui a fait la sélection des artistes asiatiques de cette Rencontre.

Tsui-Lien Hsu
Née en 1956 à Taïwan, elle est à son début dans l'art action mais est active dans le champ culturel depuis longtemps, ayant été photographe, illustratrice en édition et organisatrice - notamment pour le TIPAF (Taïwan international performance art festival). C'est sa première venue à Québec.

Miyaki Inukai
Elle est née au Japon et s'intéresse à l'art action depuis quelques années. Elle puise ses intérêts dans des dispositifs scénographiques à partir du corps comme matériau. Une utilisation poétique du corps en déploiement à partir de son contexte de démonstration. C'est sa première venue à Québec.

Hors les murs
Rencontre internationale d’art performance

PERFORMANCES /
21 et 22 SEPTEMBRE 2004, 20h