• English
  • Français
 

Le projet de Lana repose sur une fiction où l’artiste met en scène le philosophe autrichien Ludwig Wittgenstein (et ses frères Karl et Pancho) dans un univers de rock’n’roll psychédélique et de motel cheap. L’installation est composée d’une division horizontale de la salle (un 1er et un 2e étage) qui fera office de théâtre. Une chambre de motel où git un rocker suicidé et le local de pratique du groupe de Wittgenstein seront aménagés dans la salle 2 de Clark. L’artiste bénéficiera du programme de résidence du Centre.

Le travail de Marcio Lana repose sur les procédés d'appropriation, de déconstruction et de réinterprétation. Il en découle une fusion du réel et du fictionnel, du rationnel et du passionnel, de l'intellectuel et du sensoriel.

Dans le cadre de sa première exposition individuelle au Québec, Lana présente The Wild Size, une installation désignant avec un humour décadent l'occurrence de distorsions qui entrent en opération dans les processus d'acquisition de connaissances et d'interprétation du langage - plus particulièrement celui de la philosophie analytique. Utilisant comme bases à son projet sa passion pour le rock'n'roll et la philosophie - notamment pour les écrits du penseur autrichien Ludwig Wittgenstein -, Lana a élaboré un univers hybride, à la fois complexe et complètement loufoque à travers lequel il explore les possibilités de «  créer des représentations qui remplacent la pensée logique et rationnelle par le ludique et le mythologique ».

Ainsi, dans la salle 2 de la galerie, l'artiste a construit deux environnements emblématiques de l'univers rock : un local de répétition et une chambre d'hôtel. Au moyen de divers objets et symboles se rapportant à l'iconographie rock'n'roll, Lana nous introduit dans un délire fantasmagorique au sein duquel le philosophe Wittgenstein, figure dominante de la pensée logique au XXe siècle, se voit attribué l'identité d'un « rocker », membre du groupe psychédélique The Maybers formé avec ses frères Oleg et Pancho.

Véritable dérapage visuel et intellectuel assimilable aux effets de distorsions sonores engendrées par le branchement d'une guitare électrique dans une pédale « fuzz », l'installation de Lana tient lieu de métaphore à la mésinterprétation de concepts philosophiques sophistiqués et sert, du coup, une volonté de miner la barrière que l'on érige - trop souvent et trop facilement - entre le logique et l'intuitif.

NdeB.

Originaire du Brésil, Marcio Lana est en voie de terminer sa maîtrise en arts visuels et médiatiques à l'UQAM. Il a déjà participé à des expositions au Brésil et au Portugal.

Marcio Lana a bénéficié du programme de résidence d'artistes du Centre CLARK et du programme de bourse du Centre Interuniversitaire des Arts Médiatiques - CIAM

CIAM, Galerie de l'UQAM - Hugues Dugas et Louise Déry, Éric Cardinal, Chantal Durand, Marlène Ferrari, Pierre R. Prysiezniak, Gilles Rivard, David Tomas, tout le personnel de la Galerie Clark et de l'Atelier Clark

Salle 2
  • Marcio Lana
the wild size

EXPOSITION /
15 JANVIER AU FÉVRIER 2004