Soin collectif entre SS2S en hiver 2020 pendant la résidence autour du Bear Moon Healing Drum. 
En cercle avec l'aîné Sedalia Kawennota Fazio, Dayna Danger, Amanda Roy, Joce Two Crows Tremblay, Verse, Isa Hagerman, Matisse Bourgeois + Faye Mullen.

Soin collectif entre SS2S en hiver 2020 pendant la résidence autour du Bear Moon Healing Drum. En cercle avec l'aîné Sedalia Kawennota Fazio, Dayna Danger, Amanda Roy, Joce Two Crows Tremblay, Verse, Isa Hagerman, Matisse Bourgeois + Faye Mullen.

Hors les murs

Faye Mullen

Présentation + Performance

PRÉSENTATION D’ARTISTE
(+ PERFORMANCE & DISCUSSION) /

VENDREDI 19 JUIN 2020_15 H

Le Centre CLARK et l’Aboriginal Curatorial Collective/Collectif des commissaires autochtones (ACC/CCA) sont heureux de vous convier à la présentation de Faye Mullen, une artiste autochtone ayant complété une résidence du 9 janvier au 30 mars 2020. L’événement comprendra plusieurs volets, notamment une partie discursive, performative et d’échanges. Considérant la situation actuelle, le tout se déroulera virtuellement sur la plateforme vidéo Zoom.

 

DÉTAILS DE CONNEXION

Lien de réunion Zoom :
https://zoom.us/j/98254512538?pwd=NDNhaU1valp6WUZVSENMMkIvdlNzUT09

ID de réunion : 982 5451 2538

Mot de passe : 041577

ou

Rejoindre par téléphone de Montréal : +1 438 809-7799

Ou trouver le numéro local pour téléphoner à partir d’autres régions ou pays : https://zoom.us/u/abwPQDWsNA

ID de réunion : 982 5451 2538

 

BIO
Faye Mullen s’appuie sur une sensibilité sculpturale combinant une pratique de recherche du geste performatif, du son et de l’image fixe et en mouvement. Par l’entremise d’une perspective bispirituelle mixte autochtone (anishinaabe/algonquine/irlandaise/italienne), sa démarche tend vers l’horizontalité mettant en forme des imaginaires queers et des manières décoloniales de faire monde. Faye est titulaire d’un baccalauréat en beaux-arts de l’Université de l’École d’art et de design de l’Ontario et de l’École nationale des beaux-arts de Paris, ainsi que d’une maîtrise de l’Université de Toronto et du Fresnoy, à Tourcoing. Son travail a fait l’objet d’expositions collectives et individuelles en Asie, en Australie, en Europe et sur l’île de la Tortue, sa terre natale. Actuellement, Faye oriente sa démarche à l’intérieur et aux côtés de la communauté de Tiohtiá:ke/Mooniyang/Montréal à titre d’Oshkaabewis, de le’nikónirare, de sœur, de tante, de travailleur.e de la terre et de créateur.trice s’efforçant de soulever la voix des siens, de soutenir des liens de compréhension et d’honorer les silences.
 
REMERCIEMENTS
Faye aimerait souligner sa gratitude envers Vicky Boldo, Sedalia Kawennota Fazio, Otsitsaken:ra et Niioie:ren Patton, Amelia Tekwaton:ti, Blu Waters, Stephen Silverbear McComber, Joseph Naytowhow, Catherine Tammaro, Owiso:kon Pauline Lahache, Elizabeth Fast, Catherine Richardson, Craig Commanda, David Garneau, rudi aker, Nico Williams, Joce Two Crows Tremblay, Laurence Lainesse, Marian Snow, Bo Kyung Kim, Nadia Myre, Jamie Ross, Dayna Danger, Cristal Buemi, Moe Clark, Léuli Eshraghi, Stefanie Hessler, Maude Johnson, Marie-Ève Beaupré, Mario Côté, April, Melanie, Stace, Mooner + nimaamaa, Minotaw Ashii Nimikii Carole Mullen et le groupe toujours grandissant et puissant (((Alex Apak Cousineau, Isa Hagerman, Jade McComber, Kay Nibiiwakamigkwe LeClaire, Kelsey Blair, Kijâtai- Alexandra Veillete-Cheezo, Kota Siftwolfe, Matisse Bourgeois, Milo Lefort, Moon, Syd, Verse, Ned Nipinet Landsem))). Tendresse et profondes gratitudes envers Roxanne et Manon, Corine, Fanny, Alexandre. Amour + chi miigs sincères à Camille.
 
La résidence de Faye Mullen a été rendue possible grâce au soutien du Conseil des arts de Montréal.