• English
  • Français
  • Force Majeure, 2010 – Installation view monitors, Odd Gallery, Dawson City, Yukon, 2012 – Photo: Paul Litherland
    Force Majeure, 2010 – Installation view monitors, Odd Gallery, Dawson City, Yukon, 2012 – Photo: Paul Litherland

Je fais des photographies et produis des performances multimédia. Dans mon travail, j'explore les thèmes de la mascarade, de la vulnérabilité, de la prise de risque, de la maladresse et de la masculinité. Je m'intéresse à la tromperie, comment une chose peut passer pour une autre. Je veux que l'irréel remplace le réel. Je veux que la photo du tableau remplace le tableau. Je veux que la photo d'un nuage soit moi. Je veux que le faux soit si faux qu'il doit dire la vérité.

Je me sens obligé de créer un contraste entre être quelque chose et jouer quelque chose. Je fais des peintures puis je les photographie pour poser la question "Est-ce que nous regardons une peinture ou une photographie" Je ne peux m'empêcher de créer des situations de danger physique et psychologique. Je suis intéressé par la différence entre prendre des risques et être vulnérable. Il y a un certain nombre d'années, j'ai appris que ma peur de paraître stupide était plus grande que ma peur de mourir et je veux savoir qui d'autre pense de cette façon.

Un dispositif formel qui émerge régulièrement consiste à encadrer les sujets pour souligner un sentiment d’isolement maladroit et tragicomique.

Trouver des moyens de surmonter la peur sans paniquer est un jeu de maîtrise de soi que je pratique presque tous les jours. Ce désir de vivre une expérience intense, telle que vue à travers les actes de pansement en drag, de BASE jumping et de boxe se traduit directement dans ma pratique artistique. J'utilise ces situations difficiles, complexes et parfois lourdes comme support pour des communications directes et honnêtes.

I make photographs and produce multimedia performances. In my work, I explore themes of masquerade, vulnerability, risk taking, awkwardness and masculinity. I am interested in fakery, how one thing can pass for another. I want the unreal to stand in for the real. I want the photograph of the painting to stand in for the painting. I want the photograph of a cloud to be me. I want the fake thing to be so fake that it has to tell the truth.

I have a compulsion to create a contrast between being something and acting something. I make paintings and then photograph them to ask the question "Are we looking at a painting, or a photograph" I am compelled to create situations of physical and psychological danger. I am interested in the difference between risk taking and being vulnerable. A number of years ago, I learned that my fear of looking stupid is bigger than my fear of dying, and I want to know who else thinks that way.

A formal device that emerges regularly is framing subjects to emphasize a feeling of awkward, tragicomic isolation.
Finding ways to go through fear without panicking is a game of self-control that I enjoy on an almost daily basis. This desire to live an intense experience, as seen through the acts of dressing in drag, BASE jumping, and boxing is translated directly into my art practice. I use these difficult, complex and sometimes cumbersome situations as mediums for direct and honest communications.

 

Paul
Litherland

Paul Litherland est un artiste multidisciplinaire, il vit et travaille à Montréal. Ses expositions récentes comprennent Risquer l'interprétation présentée à la galerie Leonard et Bina Ellen ainsi qu'à Espace Projet, Force Majeure présentée au Centre CLARK à à l’automne 2010, Fall Out à la Galerie Blackwood de l’Université de Toronto en 2009 ainsi que Wood VS Wood , une performance réalisée à Berlin. En 2006, il a réalisé Feindre la mort, une exposition présentée à la galerie Jack Shainman à New York. Paul Litherland a étudié la photographie et les beaux-arts à Emily Carr College of Art ans Design à Vancouver. Il est diplômé du programme de maîtrise en photographie de l’Université Concordia.

Paul Litherland is a visual artist/performer living in Montréal. His recent exhibtions include «Risquer l'interprétation» presented at Leonard & Bina Ellen gallery and at Espace Projet,“Force Majeure” at Galerie Clark, “Fall Out” at the University of Toronto’s Blackwood Gallery in 2009, performing “Wood vs. Wood” in Berlin 2008, and was part of the “Faking Death” exhibition at the Jack Shainman Gallery, NYC, in January 2006. He studied photography and fine art at the Emily Carr College of Art and Design in Vancouver (now the Emily Carr University of Art and Design) and graduated from the MFA program in photography from Concordia in 1994.

Anciens Membres